21 déc

Que craignent les acheteurs d’un bien immobilier à Colombes ?

AdobeStock_227074608

À quelques jours de la mise en place du prélèvement à la source, Vousfinancer a réalisé avec OpinionWay une étude auprès des Français afin de comprendre et d’analyser leur perception et leurs inquiétudes vis-à-vis de ce nouveau dispositif. Si vous avez un bien immobilier à vendre ou à acheter à Colombes, cette étude peut peut-être vous intéresser !

Près de trois quarts des Français craignent des effets négatifs du prélèvement à la source
Près de trois quarts des Français ont exprimé des craintes liées à son application avec en tête « des erreurs dans le montant prélevé ». Des inquiétudes qui concernent aussi les futurs acheteurs immobiliers qui sont près de 55 % à redouter des difficultés dans la souscription ou le remboursement de leur crédit. Un chiffre qui monte à 75 % chez les primo-accédants potentiels…

Sont aussi redoutés une baisse du pouvoir d’achat (24 % des réponses), le sentiment de gagner moins d’argent (19 %), la difficulté de gérer ses finances (16 %) et le sentiment de payer plus d’impôt (14 %). Ces inquiétudes sont encore plus fortes chez les ménages modestes qui sont 37 % à craindre des erreurs de prélèvement et 31 % une baisse de leur pouvoir d’achat. Au final, seuls 26 % des personnes interrogées déclarent ne ressentir aucune crainte liée à la mise en place du prélèvement à la source.

« Les inquiétudes exprimées sont naturelles, mais elles pourraient ne pas durer… Les Français vont avoir besoin d’un peu de temps pour s’habituer à cette nouvelle gestion de leurs finances. Mais après quelques mois, si le dispositif est efficace et le nombre d’erreurs limité, ces inquiétudes pourraient se dissiper rapidement, ce qui limiterait l’impact négatif réel de la mise en place du prélèvement à la source », analyse Frédéric Micheau, directeur des études d’opinion chez OpinionWay.

Il y a heureusement une bonne nouvelle : si 34 % des Français envisagent de réaliser des achats conséquents en 2019 (voiture, immobilier ou autre), pour deux tiers d’entre eux, la mise en place du prélèvement à la source ne changera pas le calendrier fixé pour les réaliser.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée