Un site utilisant Réseau Blog Poliris
25 mar

Votre agence immobilière de Bois-Colombes fait le point sur le début de 2017 !

Budget investissement

L’immobilier se porte bien ! Malgré une légère remontée des taux, les Français sont nombreux à se lancer dans un projet immobilier. 2017 démarre donc sur les chapeaux de roue. Et bonne nouvelle : la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur ouvrira des perspectives de gains pour les détenteurs d’un crédit immobilier ! Après une année 2016 réellement exceptionnelle, qu’attendre donc de 2017 ? Votre agence immobilière de Bois-Colombes fait le point et vous présente les résultats du 24e observatoire du Crédit Immobilier meilleurtaux.com dans un contexte très dynamique.

Des taux toujours très bas, mais…
Les taux des crédits aux particuliers restent toujours très bas, mais force est de constater que la situation pour les banques est toutefois moins favorable qu’il y a quelques mois. En effet, si les conditions d’emprunt restent identiques auprès de la BCE, les obligations d’État (les fameuses OAT) qui servent de référence aux taux des crédits aux particuliers sont quant à elle fortement remontées «1 point de base entre le point le plus bas en septembre 2016 et aujourd’hui», observe Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com, «passant de 0,12% à un peu plus de 1,10%», précise Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com.

Conséquence pour les taux d’intérêt des crédits immobiliers : aujourd’hui, un taux moyen sur 15 ans se négocie autour de 1,45% pour 1,40% en octobre dernier, 1,65% sur 20 ans et près de 1,90% sur 25 ans. Le niveau des taux est donc équivalent à celui de l’été 2016. Début 2017, près de 9 banques sur 10 proposent toujours des taux sur 20 ans inférieurs à 1,9% et 6 sur 10 sous la barre des 1,7%.

Une situation plus favorable qu’il y un an
La situation des taux reste donc exceptionnelle et finalement bien meilleure qu’il y a seulement un an. Ainsi, à mensualité équivalente de 1000 €, l’emprunt possible a augmenté de 10 000 €, le coût des intérêts a quant à lui baissé de plus de 12 000 € pour un emprunt moyen de 200 000 € ; et évidemment, cette baisse des taux observée depuis plusieurs années a conduit à augmenter l’éligibilité à l’emprunt en baissant le niveau des revenus nécessaires.

O.D. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée